Le Psychologue :

La fonction du psychologue est de conseiller; il peut guider les adolescents et les adultes dans le choix d’une profession, d’une formation ou d’une réinsertion professionnelle en leur faisant prendre conscience de leurs aptitudes. Il peut également agir en tant que conseil auprès des grandes entreprises et des administrations en participant au recrutement, à la formation, à l’organisation du travail, la gestion des ressources humaines et l’adaptation au changement.
Dans les cas de problèmes liés à l’adolescence, souvent source de préoccupation pour les parents, il permet de mettre en place des mesures de soutien lors de difficultés scolaires ou d’intégration.
Enfin il peut intervenir auprès des parents, des enseignants, des services sociaux et autres, afin d’orienter, via un diagnostic, vers un professionnel spécialisé pour permettre une prise en charge complémentaire ou mieux adaptée.

Le psychologue est aussi un thérapeute, il prend en charge des personnes présentant des difficultés d’ordre psychique, dans un cadre institutionnel ou privé. Il participe également à la prévention et au dépistage d’éventuels retards de développement et/ou troubles mentaux.
Pour les personnes en difficulté d’ordre personnel et/ou professionnel, il est présent en tant que soutien psychologique, accompagnant au changement ou sous la forme d’un « coach de vie ».


La Psychologie :

La psychologie se définit comme « Discipline qui vise la connaissance des activités mentales et des comportements en fonctions des conditions de l’environnement » ; ce qui signifie qu’elle prend en compte tout un ensemble d’éléments afin de comprendre et d’appréhender un individu dans son ensemble. Partant de cette définition, il me parait important de souligner que le psychologue ne peut se permettre de s’enfermer dans un raisonnement fondé sur des profils établis et stéréotypés.
Le travail du psychologue consiste à accompagner son patient, tout en tenant compte des multiples paramètres qui constituent sa personnalité, et à lui apporter une vision différente de sa problématique.
Le psychologue ne juge pas ou ne prend pas position, il cherche à apporter un regard neuf ou différent vis-à-vis de la problématique qui lui est apportée. Ce faisant, l’interprétation d’un geste ou d’un comportement n’a d’intérêt pour le psychologue que si ce dernier a lieu dans son environnement d’origine, il n’a donc pas utilité à donner son avis et ce qu’il pense être une vérité. L’écoute est une notion importante dans sa fonction car elle lui permet de prendre en compte toutes les informations qu’on va lui apporter et ainsi de prendre sa place en tant qu’accompagnant afin de venir en aide à la personne qui le lui demande de la façon la mieux adaptée à sa personnalité.
C’est par la communication, point essentiel dans la relation thérapeutique, que le psychologue et son patient vont voir se dessiner des questions et tenter d’y apporter des réponses tout en arrivant parfois à la conclusion commune que certaines questions n’attendent pas de réponse.
A partir de là, la psychologie est pour moi une relation d’accompagnement d’une personne qui demande un soutien, par rapport à une situation précise. Cette situation peut être de divers ordres et surtout recouvrir divers aspects de la société tels que la santé, l’éducation, le sport ou encore le travail, dans certains cas on pourrait définir vulgairement la fonction du psychologue comme « coach de vie ».