La position du thérapeute est, dans ce cas, plus proche de celle du médiateur car il est là afin de permettre au couple de retrouver un certain équilibre, lui offrant ainsi la possibilité de retrouver une communication et une relation plus nourrissante et bienveillante. Une relation conflictuelle est souvent liée à un malentendu, une erreur d’interprétation d’une parole ou d’un comportement qui désagrège l’ensemble de la relation. Notre rôle, dans ce cas précis, et de montrer et d’expliquer les lacunes possiblement présentes au sein de la communication et tout ce qui met à mal la relation dans le quotidien du couple, de lui permettre ainsi de retrouver un meilleur mode de fonctionnement; cette démarche impliquant une motivation et un désir des deux parties de changer pour leur bien-être commun.
Néanmoins, dans certains cas, le rôle du thérapeute dans ce type de thérapie peut aussi être d’apprendre aux couples à pouvoir mettre fin à leur relation tout en restant en bons termes s’il n’existe plus aucune possibilité de se remettre ensemble et à retrouver un certain équilibre commun car, dans de nombreux cas, le psychologue est consulté en dernier recours signifiant ainsi qu’il n’y a plus grand espoir. C’est pourquoi il faut parfois venir en consultation avant que les incompréhensions au sein du couple ne provoquent des tensions irréversibles afin d’avoir encore un peu d’espoir et de motivation, ainsi qu’une certaine confiance dans les progrès que l’on peut faire ensemble. Il en est de même dans la relation à l’enfant durant la crise d’adolescence afin de l’aider à surmonter ses difficultés.